LE DESIGN EN TYPOGRAPHIE : quand les mots remplacent l’idée par l’art de la police de caractère … mais comment est-ce possible?

POUVOIR D'UNE TYPOGRAPHIE
Le pouvoir d’une typographie conditionne notre compréhension & même notre émotion

◇ ◆ ■

Ne jamais sous-estimer une typographie

◇ ◆ ■

La typographie, plus communément appelée police de caractères (ou « font » en anglais) permet de mettre en forme visible une idée écrite. Elle doit faciliter LA LECTURE mais pas que …

On pourrait facilement se dire qu’elle a un rôle purement secondaire dans un visuel design mais vous vous rendrez compte du contraire si vous portez un autre regard sur la création graphique si votre oeil est plus sensibilisé.

Son pouvoir est immense. Au même titre que la couleur, des images, des formes, elle apporte un degré supplémentaire de sens en véhiculant valeurs, idées, notions voire même des émotions.

Certains sont des inconditionnels de polices fétichistes et tellement ordinairement utilisées qu’ils en oublieraient le sens même de leur force. Les ARIAL, TIMES NEW ROMAN ou encore COMICS SANS MS sont tellement connues que tous les pratiquent sans appréhender leur effet miroir.

Nous allons faire le tour d’horizon des principes de base, des diverses petites astuces à mettre en oeuvre pour trouver le juste équilibre entre esthétisme & force de persuasion fonctionnelle afin de vous sensibiliser aux enjeux qu’engendrent un choix de typographie par rapport à une autre.

Fiche-AUTOFORUMenseigne
« La typo » est toute en rondeur pour évoquer les formes des véhicules

◇ ◆ ■

Le juste équilibre d’une typographie

◇ ◆ ■

 Sachez-le avant toute autre chose, une typographie insuffle une personnalité, confère une authenticité à un texte en lui procurant les bonnes émotions et les bons ressentis. Il faut donc pouvoir imaginer s’en servir pour exprimer un message, une idée, une valeur !

La « typo » comme l’appelle les professionnels en design, est une composante à part entière du graphisme, elle prend la forme physique d’une image quand elle est travaillée pour.

Finalement les caractères ont un caractère

Penser la typo comme « image », c’est envisager d’utiliser cette typo comme l’expression de valeurs donc à posteriori, comme l’expression d’un positionnement ciblé pour une marque ou une entreprise.

On donne le ton, on enclenche une émotion, elle transmet de par le sens des mots associé à une certaine forme d’écriture, une identité porteuse de sens. En création visuelle pour une identité, ou bien pour une simple accroche dead line pour une affiche ou une plaquette, on fera le choix d’une police de caractère en accord avec le l’esprit du sujet à représenter. Si elle se trouve trop éloignée et sans accord avec ce sujet, l’accroche ou l’identité visuelle perdra de sa force et donc de sa crédibilité.

Chaque style typographique exprime une idée, une histoire qu’elle raconte avec sa personnalité unique. Elle colle une identité à une marque comme un symbole de reconnaissance officiel !

Bien souvent, une identité, et encore plus aujourd’hui avec la tendance flat design minimaliste, exprime sa présence rien qu’avec des typographies bien adaptées à son image. Sans rien d’autre autour, elle apporte à elle seule son bloc de reconnaissance visuelle.

Fiche-UAS-Logo
L’identité visuelle UN AUTRE SALON exprime à elle seule son univers du cheveu

◇ ◆ ■

Ne pas occulter l’aspect fonctionnel

◇ ◆ ■

 

Au delà de l’aspect de l’image de la typo, il est important de garder une écriture lisible pour que le public ne soit pas gêné par son expérience de lecture.

Penser « fonctionnel », c’est s’assurer que la compréhension sera fluide, rapide, intuitive. Il faudra donc veiller à bien hiérarchiser ses informations en un minimum de caractères. L’objectif est bien sûr, d’apporter une lecture agréable à l’oeil et de la faciliter le plus possible pour ne pas lasser.

En marketing, cette mise en pratique sera essentielle pour agir au niveau de l’inconscient du lecteur. La bonne mise en corrélation des paramètres (choix de police, taille, graisse, italique ou pas..) permettra de garder intact son auditoire sans risque d’érosion trop grande. On parlera alors d’impact sur les actions en communication (visibilité, trafic sur site et pages web …).

Afin d’optimiser au mieux l’expérience utilisateur, il faudra donc attacher de l’importance à la typographie employée sur vos supports de communication en général. La charte graphique, une fois validée, repose sur un certain nombre de polices de caractères qu’il faudra respecter tout au long de la stratégie de communication sous peine d’érosion de l’image de marque.

design Web 3-01
Les polices allongées rappelant les postures du corps sont choisies simples et droites pour parler à un public adepte au yoga comme il se doit !

◇ ◆ ■

Les réglages & astuces sur lesquels on s’appuiera

◇ ◆ ■

Parcourons maintenant l’ensemble des notions clés du très large vocabulaire constituant la typographie. Chaque réglage a une incidence directe sur le résultat souhaité en apportant une certaine harmonie aux textes.

  • LE CORPS DU TEXTE : C’est la taille d’un caractère. Il est mesuré en points typographiques : un texte en corps 10 est composé d’une police haute de dix points. Le corps est évidement l’outil de base de la hiérarchisation de l’information (titre, sous-titre, texte courant, exergue, chapeau…).
  • L‘EMPATTEMENT DU TEXTE : C’est la forme significative horizontale située à la base et en haut des parties verticales ou obliques des caractères. Ceux avec empattements sont dits « serif »; ceux sans sont dits « sans serif » ou « bâtons ». Certaines polices utilisent les alphabets avec ou sans empattements dits « hybrides ». Aux origines de l’impression, les empattements permettaient de marquer plus lisiblement la ligne de texte afin d’assurer une meilleure fluidité de lecture. Aujourd’hui, c’est toujours le cas mais il ne faut pas généraliser en pensant que les écritures bâton sont moins lisibles que celles avec empattements car d’autres paramètres entrent en ligne de compte comme la taille des polices, la graisse, le style, les espaces entre les lignes etc …
  • LES VARIANTES TYPO : Une même typo existe en plusieurs formes allant du caractère gras au light, semi-light, regular, bold, extra bold… sans oublier la forme italique. Ces nuances n’existent pas pour rien. Elles influencent les notions et enrichissent le texte grâce à du rythme.
  • LA CHASSE : Elle réside en la largeur des lettres. Selon le choix de la typo, les caractères seront plus ou moins étroits. L’étroitesse représente un intérêt pour la composition des titres mais leur usage dans les petits corps est plus délicat. Elle a une incidence sur la place occupée et donc sur l’encombrement de texte.
  • L’INTERLIGNAGE : C’est l’espace existant entre les lignes de texte. Il influe sur le confort de lecture. L’oeil peut ainsi passer de façon naturelle d’une ligne à l’autre sans être incommodé par un déséquilibre. Cette variante est d’autant plus importante pour la lecture sur écrans où l’oeil est plus vite fatigué que sur le papier. Rajouter de l’interlignage facilite grandement la précision et donc diminue la fatigue oculaire.
  • L’APPROCHE : C’est l’interlettrage ou l’espace entre les lettres, plus ou moins grande selon la police. Réduire ou augmenter l’interlettrage d’une police pour jouer sur l’occupation de l’espace, permet aussi d’accentuer une certaine lisibilité.
  • LA CLASSIFICATION FAMILLES DE TYPO : par exemple celle du typographe Francis Thibaudeau en 1921 qui a classé les polices de caractère en fonction de l’anatomie des lettres. Il a ainsi classé 4 grandes familles de typographies sous le nom de  classification Thibaudeau. Essayons de comprendre via quelques exemples … et surtout en restant dans une approche simple et élémentaire des fondamentaux de la typographie.

Capture d_écran 2018-04-23 à 16.50.20

 

 ELZEVIRS —> empattements triangulaires à l’aspect artisanal

 

 

Capture d_écran 2018-04-23 à 16.50.46

 

 

 DIDOTS —> empattements filiformes au style fin & strict. Rigueur & contrastes importants entre le tracé plein vertical et le tracé délié plus fin horizontal

 

Capture d_écran 2018-04-23 à 16.50.53

 EGYPTIENNES —> empattements épais et carrés, caractères robustes

 

Capture d_écran 2018-04-23 à 16.51.01

 

ANTIQUES —> sans empattements, droites

 

 Capture d_écran 2018-04-23 à 16.51.07   ECRITURES MANUSCRITES —>  caractères qui se rapprochent du manuscrit

◇ ◆ ■

Tous ces réglages jouent donc un rôle pour assurer un bon confort de lecture mais aussi un rôle dans l’expression de valeurs : légèreté, force, douceur, dynamisme, ardeur, gourmandise, sobriété, élégance, décontraction, combativité, rigueur…

◇ ◆ ■

Et donc comment choisir?

◇ ◆ ■

On choisit généralement une typo par subjectivité mais pas que ! Heureusement d’ailleurs que nous faisons preuve aussi de rationalité et de judiciosité. Valeurs à travers de l’image d’une typo ou comment exprimer la gourmandise, la simplicité ou encore la modernité? Première question de choix ! Autre façon d’aborder ce choix crucial : plutôt s’appuyer sur la famille de police, son empattement, son style, sa graisse, les formes de ses caractères et surtout quelles sont les notions véhiculées?

Savoir lire en elles et surtout transposer toutes les connotations positives, négatives, savoir si elles peuvent s’inscrire dans le contexte, la raison d’être, dans l’utilité future. Imaginer cette police dans un visuel qui représente quelque chose de particulier bref il faut avoir cette faculté d’imaginer en pertinence ce que cela va donner.

On peut commencer par regarder les polices dont on dispose dans son outil informatique puis on cherche sur le net en téléchargeant celles qui semblent nous fasciner sur Google Fonts ou dafont.com par exemple.

Mais le choix va plus loin, il va falloir être capable d’analyser l’interaction des lettres de la police dans un mot, une phrase, un paragraphe, une situation. On ajustera la taille, la graisse, la couleur, l’aspect capital ou italique etc… On teste tous les cas de figure où on souhaite placer visuellement la police (fond de couleur, images de fond). On devine les limites, les obligations à devoir n’utiliser que 2 types de police par exemple pour une meilleure hiérarchisation, lisibilité des contenus et pouvoir apporter l’accent sur certains points importants.

Parfois, la valeur esthétique d’une typo doit être mise de côté pour des contraintes techniques. Un trop fort contraste entre des pleins et des déliés d’une police, ne sera pas toujours bien indiqué pour un affichage correct à l’écran (risque de ne pas s’afficher ou encore d’être invisibles). Egalement l’utilisation d’un support plus étroit comme la bannière de publicité sur le net, qui impose un style d’écriture dit étroit (ou condensé) pour optimiser l’espace.

Un autre point à ne pas négliger : penser au support d’impression finale et les types de déclinaisons à venir (affiches, flyers, magazine, tablette, etc…); en effet, une typo peut très bien donner sur le papier et faire un flop sur écran.

Enfin (bien que ce soit une évidence, il est bon de le rappeler), il est également important de tenir compte de la cible, de savoir à qui est destiné le support de communication final. Par exemple, pour des enfants, on privilégiera une police plutôt ludique (souple, ronde, dynamique) ; tandis que pour des personnes âgées, on choisira davantage une typographie impactante (une chasse large avec un corps volontairement augmenté).

Une panoplie de quelque visuels travaillés en typographie pour Chic&Design Consulting

 

 

◇ ◆ ■

Besoin d’aide pour créer votre charte graphique ?

L’efficacité d’une charte graphique résulte de différents points essentiels, notamment de l’impact émotionnel suscité par la vision des couleurs mais aussi de la globalité d’un bloc image incluant des typographies adaptées à votre cahier des charges. Des besoins particuliers, vous ne savez pas comment mettre en avant vos activités, vos produits, vos services pour vous rendre plus visible et en parfaite adéquation avec ce que vous voulez promouvoir? Nous sommes là pour en parler. Faites-nous part de votre projet charte graphique 

◇ ◆ ■

Article rédigé par ChicetDesign Strategy

carte-de-visite

 Page Facebook

Page Twitter

Page Linkedin 

Page Instagram

Site Internet (nouvelle version du site à découvrir)

 

 

Crédit photos Chic&Design & Photos libres de droit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s